Festival des migrations, des cultures et de la citoyenneté

Stand no 192 - hall no 3 - pas loin de la scene

 

Pour la première fois depuis sa création, l 'Association AVRIS Asbl participe au Festival des migrations, des cultures  et de la citoyenneté qui aura lieu  du 11 au  13 mars 2016 à Luxexpo.

 

Notre stand représentera la Communauté roumaine du Luxembourg ;  vous pourrez y trouver des plats chauds ( potages typiques roumains, « mici (1) ») des produits traditionnels roumains (charcuteries, fromages, « zacuska(2)) », « pufuleti », des pâtisseries maison, chocolat maison , « cornulete » (des petits cornes de gazelle), blanche neige ainsi que des boissons traditionnelles roumaines (palinka (3) , vin, bière) et des produits d'artisanat

 

Vous vous attendons nombreux sur notre stand pour un moment festif de convivialité .

 

Nos produits traditionels:

 

  • Les “mici/mititei” sont une variété de saucisse sans peau , généralement un mélange de viande d'agneau et de porc, relevé d'épices comme de l'ail, du poivre noir, du thym, de la sariette, de la coriandre, du paprika et une touche de bicabornate de soude pour rendre les mici plus légers. Cette farce est mise en forme de bâtonnets larges comme deux doigts, sans être contenue dans aucune membrane. Les mici sont généralement grillés sur un barbecue.

 

  • La Zacusca - Légumes grilles, une sorte de brusquetta enrichie

 

  • Palinca - Alcool fort, à base de prunes, doublement raffiné (une sorte d’eau de vie)

 

  • Potage roumain avec viande de bœuf : potage traditionnel roumain combinant harmonieusement des légumes tels le céleri , carottes , pommes de terre, courgettes, des épices comme livèche, et bien sûr une excellente viande de bœuf .L'originalité consiste dans le goût légèrement acidulé donné par le « borch », un liquide nourrissant à base de son de blé ou de seigle fermenté similaire au brottrunk allemand. Ce potage est mangé en toute saison : en hiver il réchauffe le cœur et en été le goût acidulé est rafraîchissant.  Il peut être servi avec une pointe de crème fraîche

 

  • Cake ( en roumain chec), ce dessert est apparu   vers 1700 en Grande Bretagne et il s'appelait alors « pound cake » étant le gâteau le plus simple car tous les ingrédients pesaient  une livre (pound) .Dès le  18-ème siècle les maîtresses de maison roumaines l'ont adopté et adapté en le transformant en un délicieux et léger dessert préparé avec des œufs , du sucre  vanillé, cacao, farine et du beurre.

 

  • Napolitana : malgré ce nom ce gâteau n'est pas issu de Naples mais de Roumanie. Plus spécifiquement il est composé de  2 pâtes  croquantes et friables , appelées « napolitaines » ( une sorte de gaufre en français et waffer en allemand),  qui englobent une délicieuse crème pâtissière. Les ingrédients de base de la pâte  sont le sucre caramélisé et des noix.

 

  • Blanche neige : très ancien, ce gâteau était probablement préparé par la maman de Blanche neige avec beaucoup d'amour, tellement il est bon !  .Dans certaines régions de Roumanie il s'appelle « petit citron », ce gâteau raffiné et léger combine harmonieusement huile , œufs , farine , lait, sucre , zeste  et jus de citron

 

  • Gogosele( petits beignets) ,  Chocolat maison, Tartes et brioches....  font le délice des pâtisseries roumaines, et non seulement, car avec le chocolats, ces  délices  ne connaissent pas de frontières : goûtez-les pour faire la différence avec leur correspondant(e)s occidental(e)s !

 

  • »Mucenici moldovenesti « le plus roumain des desserts,  symbole , tout d'abord, de la chrétienté. Dans chaque région de Roumanie, ce dessert a une forme et un aspect différent , il en est de même pour le goût. Vous goûterez à notre stand les « mucenici modovenesti »  de  l'est de la Roumanie, région appelée Moldavie, et de la République de Moldavie ; les femmes préparent cette pâtisserie traditionnelle à base d’œufs, farine , lait , beurre , levure ,miel, et noix. Ils ont la forme de 8 et sont couverts de miel et de noix

 

 

Historique et symbole

Au 4 ème siècle, 40 soldats romains ont été tués sur ordre du gouverneur Agricola car ils ont persisté dans leur foi chrétienne ; cela se passait durant le pouvoir de l’empereur Licinius (voir « en savoir plus). En roumain, ces martyrs sont appelé « mucenici ». Faisant passer Dieu et leur foi avant le culte du l’empereur, comme c'était la coutume, ils ont été emprisonné 8 jours, ( les mucenici ont la forme de 8!!!) et le 9 ème jour, jugés et condamnés à mort. En leur souvenir, on prépare cette délicatesse, qu'on mange le 9 mars, et surtout qu'on partage avec les amis et les pauvres.

 

 

Pour en savoir plus :

 

Flavius Licinius, empereur de l'empire romain d'Orient au début de années 300, a signé avec son beau-frère, Constantin le Grand (empereur de l'empire romain d'Occident un Édit à Milan par lequel on accordait  la liberté religieuse aux chrétiens ; suite à un conflit avec Constantin le Grand , Licinius a pratiqué la persécution des chrétiens, et c'est dans ce contexte que les 40 martyrs, qui ont donné naissance à cette pâtisserie, ont péri. 

Clubul romancelor din Marea Regiune

  • w-facebook